26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 06:24

 

 



Des 5 matchs que jouent Notre Dame, commencé la semaine passé face à Michigan State et qui se terminera le 24 octobre face à Boston College, déterminera l'avenir de Charlie Weis avec Notre Dame.

5 matchs en 6 semaines. S'il remporte tous les matchs, l'équipe de Weis sera à 7-1 et passera de non-classé à classé et pourra devenir un prétendant légitime à un BCS Bowl.

 

 

 

 

 

 

 

Ou non, car les Fighting Irish ne peuvent faire mieux qu'un 1-4 ou 2-3. Weis mettra fin lui même à son meilleur job qu'il puise avoir. Le débat sur son statut rejaillira car Notre Dam possède un programme qui a besoin d'au moins 10 victoires pour éviter les controverses sur les entraineurs.

 

 

5 matchs: Michigan State, à Perdu samedi, à domicile face à Washington le 3 octobre, une semaine de repos puis le match face à USC le 17 et enfin le match contre Boston Collegele 24.

 

 

Une victoire face à Perdue est important parce qu'il permettra à Notre Dame de rester dans le top 25. En plus, une victoire à l'extérieur sera bien venu, sur les deux dernières saison ils sont à 3-8.

 

 

 

Une victoire face à Washington signifiera qu'ils sont en mesure de battre une équipe comme USC. Devant leur supporters, cela ne pourra qu'aider Weis à conserver son poste.

 

 

Face à l'équipe de Pete Carroll, ce sera un must. Pour trouver une victoire de Notre Dame face à USC, il faut remonter deux entraineurs auparavant avec Bob Davie. Weis est à 4 défaites face aux Trojans avec un écart moyen de 24 points. Weis doit montrer qu'il peut battre un programme tel que USC.

 

 

Une victoire face à Boston College sera un autre must. La dernière victoire de Notre Dame face à BC remonte à l'ère de Bob Davie (encore). Les Irish ont perdu 7 matchs de suite face à USC et 6 face aux Eagles.

 

 

Après cette saison, il restera encore 6 ans au contrat de Weis avec les Irish, mais nul doute que s'il ne parvient pas à battre un programme élite, il n'accomplira pas les années qui lui reste à son contrat.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires