22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 20:53
Lorsque la saison 2009 a débuté, tous les spécialistes placé 4 équipes en tête des différents ranking: Florida, Texas, Oklahoma et USC.

Mais comme à chaque saison, de nouveau prétendants voient le jour à des places où on ne les attendait pas.

Comme au Emerald Bowl l'an dernier, où Cal (8-4) battait Miami (7-5) 24 à 17. Dans un match marqué par la performance de Jahvid Best avec 186 yards au sol et marqué aussi par la mauvaise gestion du chrono par Miami.

Lors des deux dernières semaines, les Bears et les 'Canes se sont placé en tête de leurs divisions respectives. Cal, 3-0 est désormais classé 6ème dans le classement de l'AP suite à leur victoire 35 à 21 à Minnesota. Ils débutent leur confrontation face aux équipes de la PAC-10 ce week-end avec un déplacement à Oregon. Ensuite, ils joueront chez eux face à USC qui apparait comme battable. S'ils remportent ces deux matchs, Cal pourrait aller au Rose Bowl, match auquel ils n'ont pas participé depuis 1959.

Miami (2-0) qui est passé de non-classé à n°9 suite à leurs victoires face à Florida State et à Georgia Tech, joueront Virginia Tech (11) ce week-end, puis iront à Oklahoma.

"Beaucoup pensaient que nous serrions à 0-4. Je ne sais pas ce qu'ils peuvent penser maintenant." A déclaré le safety Randy Phillips.

Personne ne voyait les Hurricanes remporter ses deux premiers match. Ils ont connu un bilan de 19-19 lors des trois dernières saison.

Mais Miami n'est plus la même équipe que la saison passé. Mené par un quarterback sophomore Jacory Harris, qui a fait ses premiers début lors de l'Emerald Bowl. L'attaque des 'Canes est l'une des grandes surprises de ce début de saison.

 

Harris, qui avait terminé avec 2 TDs, et 25 passes complétées sur 41 lors du Bowl à San Francisco, est actuellement classé comme le troisième meilleur passeur du pays.

"Miami n'arrive pas que maintenant. Ils étaient déjà une bonne équipe lorsque nous les avions affrontés lors de l'Emerald Bowl." A déclaré le coach des Bears, Jeff Tedford. 

 

L'équipe de Tedford ne peut être considéré comme un grosse surprise. Cal débute comme prévu. Mais les Bears avaient connu 5 victoires consécutif l'an passé avant de perdre 6 de leur 7 dernier matchs.

Face à L'adversité lorsque les Gophers ont remonté un déficit de 2 touchdowns pour égaliser à 21-21 dans le troisième quart-temps, le quarterback Kevin RIley a su réagir en réussissant deux passes longues distance dans le dernier quart-temps.

"J'ai un bon pressentiment  pour cette équipe. Beaucoup de joueurs étaient déjà là il y a deux ans." A affirmé le coach Tedford.

Evidemment, le titre de division est envisageable grâce à la défaite de USC face à Washington, 16 à 13. Certes, les Trojans ont joué sans leur QB Matt Barkley et leur safety star, Taylor Mays, mais même le coach Pete Carroll l'admet "Nous ne sommes pas très bon en ce moment. Nous n'étions pas très bon la semaine passé face à Ohio State non plus."

Cette chance, Cal l'attend depuis 2003, année où ils ont battu USC 34 à 31. Depuis, ils ont perdu leur 5 confrontations face aux Trojans. Ils ne leur faudra pas non plus oublié le match de cette semaine face à Oregon qui a mis fin à 16 victoires consécutives de Utah.

"Nous avons appris nos leçons dans cette conférence, nous devons être prêt à chaque journée. L'environnement du match face à minnesota est similaire à celui du stade d'Oregon."

Miami affrontera Virginia Tech, champion ACC depuis deux saison. Les Hokies ont réussi une improbable victoire face à Nebraska dans les dernières secondes, 16 à 15 dans un match où Nebraska n'a pas inscrit un seul TD.


La défense des Hokies essaiera de faire de même face à Harris qui  lancé deux interceptions face à Florida State lors de la première journée, mais qui a été presque parfait face aux Yellow Jackets où il a complété 20 de ses 25 passes pour 270 yards et 3 TDs.


Wahsington: le lendemain matin
.


"Lorsque les bonnes choses arrivent, vous devez en profiter. A déclaré le coach des Huskies, qui pour sa première année, a célébré la victoire en réunissant toute l'équipe et l'organisation dans sa maison. 

 

Malgré la connaissance du coordinateur défensif, Nick Holt, de l'organisation du staff de Pete Carroll, Sarkisian a affirmé que les entraineurs ne s'étaient pas préparé différemment pour ce match, avec une seule exeption lors du dernier entrainement de vendredi. Sarkisian a fait joué son attaque de la même façon que celle de USC.

Lors du début du match, USC a rapidemment mené 10-0. Washington a su s'ajuster grâce à une défense plus agressive qui a su provoquer deux fumbles sur deux séries bien entamé des Trojans.   

Les Huskies mettent fin à une série de 15 défaites de suite face à une équipe du top-25. Mais avec Jake Locker derrière le centre, il est maintenant clair depuis la première journée et leur performance face à LSU que les Huskies jouent avec plus de sérénité.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires