12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 20:34
Il y a un an, le match entre Ohio State et USC promettait d'être un bataille entre deux des meilleurs ligne de LB. Cette saison, le match sera marqué par la présence de deux jeunes quarterbacks prometteurs.

Cette bataille pourrait définir, à la fois pour Ohio State, et son QB sophomore, Terrelle Pryor, et pour USC et son QB freshman, Matt Barkley, qui des deux prendra le dessus sur l'autre et méritera d'être considéré comme le meilleur QB du college football de ces prochaines saisons. Barkley, dont le coach Pete Caroll, pense qu'il quittera USC avec au moins un Heisman Trophy entre les mains, pourra montrer que Carroll ne s'est pas trompé en le nommant quarterback titulaire dès sa première saison.

Il sera intéressant de voir comment Barkley réussira à gérer son premier déplacement à Horseshoe. Lors de son premier match, il a complété 15 de ses 19 passes pour 233 yards. Mais c'était devant 85 000 fans acquis à sa cause. Là, il devra faire faceà 105 000 fans des Buckeyes, dans un match diffusé en prime time sur ESP

Carroll pense que l'atmosphère du match ne dérengera pas son nouveau quarterback. "Il est impatient de voir à quoi ça ressemble un match de cette importance dans un stade comme ça."

Face à San Jose, Barkley a pu compter sur une importante escouade de running back (Joe McKnight, Stafon Johnson, C.J. Gable, Allen Bradford, etc.). Même sans le centre All-America, Kristofer O'Dowd, les Trojans ont réussi à courrir pour 342 yards et 6 TDs, forçant les Spartans à mettre un défenseur de plus sur leur ligne défensive. O'Dowd est de retour pour ce week-end. Mais si Ohio State réussi à limiter le jeu au sol des Trojans, ce la forcera Barkley a lancé des passes. Le problème, c'est que Barkley est un véritable freshman, qui n'a connu que des matchs de lycée.

Le gros problème pour Ohio State c'est leur ligne offensive qui a connu beaucoup de difficulté face à Navy. Bien sûr Navy n'est pas une simple équipe non BCS comme les autres, elle a battu sept université de poinds leur de ces trois dernières années. Mais elle reste une équipe bien plus faible que les Buckeyes, avec une DL bien moins impossante que celle d'Ohio State. Pourtant, Ohio State a eu toutes les peines du monde pour réussir à remporter ce match.
Jim Bollman, le coach de la OL a expliqué que cette contre-performance était due à un manque de communication. Cependant, un QB aussi mobile que Pryor peu combler une défaillance de sa ligne via des courses ou autres déplacements.

Il faut aussi noter que les quarterbacks mobiles ont toujours posé problème à USC. De Ell Roberson à Bryan Randaal en passant par Dennis Dixon et Vince Young. Pryor peut prendre le relais. Mais s'il doit passer toute la soirée à courir latéralement pour échaper à la pression, alors OSU n'a pas grande chance de remporter ce match. Si les Buckeyes veulent voir briller le meilleur athlète du pays, alors leur OL doit dominer la ligne de scrimmage.



Partager cet article

Repost 0

commentaires