11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 23:18
C'était jeudi dernier, avant que la saison de USC ne commence face à San Jose, le coach Pete Carroll avait pris sa décision de nommer un véritable freshman, Matt Barkley, au poste de quarterback titulaire  au dépend de joueur plus expérimenté tels que Aaron Corp ou Mitch Mustain.

Lorsque l'entrainement démarre, le trio de QB de USC se met d'un côté du terrain afin de réaliser quelques exercices de passes. Sans être expert, il est facile de voir que Matt Barkley est supérieur, tant techniquement que physiquement par rapport à ses deux coéquipiers. 

Lorsque les Trojans réalisent des scrimmage lors des fin d'entrainement, on peut se rendre compte du charisme de Barkley, qui, malgré son jeune âge, se comporte en véritable leader.  

Beaucoup le compare à un jeune Joe Montana,

Lorsque les journalistes s'empressent autours de lui afin de l'interroger, Barkley ne donne pas l'impression d'avoir 18 ans. A aucun moment on a l'impression qu'il débute dans le college football. Il sait répondre avec calme, comme s'il pratiquait ça depuis des années.

"Je ne suis rarement nerveux. J'ai confiance en moi parce que je sais comment cela fonctionne".

4 jours après avoir été nommé titulaire de USC, soit le premier vrai freshman (c'est-à-dire qu'il n'a pas été désigné redshirt) à débuter un match d'ouverture de saison en tant que quarterback titulaire de USC depuis Rich Leach en 1975. Il a complété 15 de ses 19 passes tentées pour 233 yards, un touchdown et aucune interception lors d'une victoire 56 à 3 face à San Jose State.

Samedi soir, Barkley aura à faire face à un adversaire plus coriace avec le déplacement à Ohio State. Dans ce match décisif, on verra peut-être naitre non pas une future star universitaire, mais peut-être le prochain Peyton Manning ou Tom Brady.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires